Science et Nature. La théorie buridanienne du savoir

Biard-ouvrageLa notion médiévale de scientia comporte une multiplicité de dimensions : disposition de l’esprit qui accorde un assentiment justifié à des propositions, discours organisé qui doit être analysé du point de vue des critères sémantiques et des modalités argumentatives, encyclopédie des disciplines profanes ou sacrées.
Cet ouvrage étudie systématiquement la théorie buridanienne de la science, la diversité de ses sens, l’étagement de ses degrés de certitude depuis la connaissance du contingent jusqu’aux formes les plus rigoureuses du savoir démonstratif, ainsi que la diversité de ses rationalismes régionaux. Avec Jean Buridan (né entre 1295 et 1300, mort en 1361), la science est solidement ancrée dans le monde de la nature des hommes, et se déploie en un réseau des savoirs qui surgissent et se développent dans le cadre du cours naturel du monde, dessinant le champ autonome de la philosophie.

Joël Biard est professeur au Centre d’études supérieures de la Renaissance (université François Rabelais, Tours)

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés